Le Metropolitan Blog

     


Metropolitan Blog

Le blog analytico-touristique des mégalo-métropoles de la planète bleue

Vous n’avez pas ressenti les dernières secousses en provenance des grandes métropoles ?
Vous êtes curieux de savoir quelles sont les tendances dans les « villes qui ne dorment jamais » et connaître les bons plans touristiques avant de s’y rendre ?
A la recherche d’un blog plus sérieux entre thèse et réflexions diverses argumentées ?
Vous voilà bien tombé : Le Metropolitan Blog est le blog tendance mais non superficiel. Ce n’est pas un blog de plus qui narre des banalités quotidiennes. Il ne reflète pas le narcissisme de son auteur mais bien plus sa métamorphose en icône fashion ultra glamour : le Ken se réinvente en métrosexuel et ça promet.


Le concept en 3 leçons : 

LECON n°1
Vous vous souvenez du divorce de Ken et Barbie en 2004 ? 
Non ? Alors, petite séance de rattrapage :
La belle poupée lui avait préféré le surfeur australien Blaine. Qu’avait-il de plus que Ken ? C’est pourtant clair : il est jeune, sexy et vient d’un pays qui fait rêver (et oui, même l’Amérique est has been). Mais surtout, il s’agit d’un métrosexuel du meilleur genre : mèche lissée, bronzage naturel, surfeur musclé. Bref, Blaine représente tout ce qui excite nos petites lolitas. On s’étonne que Mattel ait lâché vulgairement le ringard Ken pour un petit jeune mondialisé et bien plus adapté au marché du 21ième siècle que son prédécesseur. 

Seulement voilà, Ken n’a pas dit son dernier mot. Vous vous demandiez ce qu’il était  devenu ? Après une dépression nerveuse, une crise de la quarantaine, Ken retrouve le chemin du travail et mincit pour faire un retour remarqué. Ken s’est fashionisé. Ken s’est fait lifté. Ken fait des séances UVs et des abdominaux tous les jours. Il regarde desperate housewives, greys anatomy et gossip girl. En un mot, Ken est déosrmais « in ». Le « compagnon de vie » macho de Barbie a décidé de reconquir  celle dont la « plastique » est irréprochable. Il est de retour, plus métrosexualisé et globalisé que jamais. 
Si Barbie a laché Ken pour une nouvelle jeunesse, Ken en a fait de même.

Comment fait-il pour attirer à nouveau l’attention de sa belle ? Il fréquente les lieux les plus précieux de la planète et raffine son mode de vie. Pour ce faire, il s’est fixé un objectif * : en six mois, il doit vivre dans neuf des plus grandes métropoles de ce monde et revenir plus que parfait. 

Le 
Metropolitan Blog
°
Paris – London – Berlin 
°
Singapore – Buenos Aires – Moscow 
°                        °                        °
New York     –    Los Angeles    –     Chicago
°               °                   °                   °               °
De la Métropole au Monstre Urbain : entre mythe et réalité….

* Attention !
Toute ressemblance dans les articles du blog avec des faits réels ne sont pas fortuits. Si le personnage rédigeant est bel et bien fictionnel, tous les éléments et réflexions au sujet de ces neuf métropoles  sont fondés sur une réelle investigation et sont l’aboutissement d’une réflexion sérieuse.

Buenos Aires


LECON n°2
Ce blog consiste en trois actes : SURFER, CONCEPTUALISER ET ENQUETER

1er acte : l’acte superflu
Surfer sur la vague, prendre la température des super-métropoles, retranscrire les dernières tendances, les bons plans pour touristes ou juste adeptes des espaces sururbanisés.

2ième acte : l’acte conceptuel
Analyser les concepts de métronation, d’aire urbaine et de mégalopole. Traiter les défis actuels que rencontrent les géants urbains et proposer des réponses pour les rendre gouvernables et tout simplement vivables. Définir le rôle d’une ville-monde dans l’organisation de la société et d’un Etat. Jusqu’où faut-il polariser l’économie ? Comment concilier les intérêts de dizaines de millions d’habitants, étalées sur des milliers de kilomètres autour d’un hyper centre devenu hors de prix et cloisonnés aussi bien culturellement que géographiquement ?

3ième acte : l’acte témoignage
Faire des portraits, des photo-reportages, des enquêtes. Partir à la rencontre de ceux qui habitent, travaillent ou transitent par ces neuf villes qui comptent.


La Défense 

LECON n°3
Pourquoi ces neuf villes ? Et où est passé Tokyo ? Il s’agit pourtant du meilleur exemple. Ken est beaucoup trop occidentalisé pour s’intéresser à Tokyo. L’occident, la richesse et les pays ultra américanisés, c’est tout ce qu’il connaît. En effet, le japonais n’est pas son fort et aurait rendu toute investigation problématique. Pour saisir la pertinence et la cohérence du choix des villes, il faut les classer par trois…. 

Trois sont européennes, trois américaines et trois hors Occident : Singapour, l’exemple de l’ancienne ville coloniale qui a réussi au travers de la mondialisation, Buenos Aires, le « New York de l’Amérique latine », une autre ex-ville coloniale et enfin Moscou, le géant Eurasiatique. 

Trois villes-monde sont de classe A : New York, Londres et Paris. Trois de classe B : Chicago, Los Angeles et Singapour. Les trois dernières ont un influence relative malgré leur taille (Buenos Aires et Moscou) et malgré leur situation (Berlin, capitale de la troisième économie au monde).

Trois accueillent un pourcentage de millionnaires record : Moscou, New York et Londres.

Trois sont au coeur d’un pays centralisé (modèle européen) : Paris, Londres et Moscou.

Trois sont des anciens ports coloniaux et doivent leur développement et rayonnement à cette position stratégique par rapport à la métropole : New York, Buenos Aires et Singapour.

Trois villes dominent par leur aire urbaine monstrueuse le continent : New York, Buenos Aires et Moscou. Seules les trois villes européennes demeurent de taille « raisonnable » eu égard à leur influence et rayonnement dans le monde entier.



La skyline la plus célèbre du monde
Publicités