Adresse Encore Plus Croustillante (1)

Qu’est-ce qu’une « Adresse Encore Plus Croustillante » que les autres ?… C’est une adresse digne d’être isolée. Elle croustille tellement qu’elle caractérise souvent plus qu’une mégalo-métropole et / ou un concept à elle seule.
Une Adresse Encore Plus Croustillante (1) : le Sunday Up Market
1 concept londonien….

Le Sunday UpMarket a ouvert ses portes en Septembre 2004. Il s’agit d’un, si ce n’est, « le » marché le plus excitant, imaginatif et original de Londres. Un succès.
      Plus de 140 stands vendent mode, accessoires, artisanat, décorations et musique. Des accoutrements vintage et de l’art tendance rythment l’endroit…. sans oublier le célèbre marché alimentaire….. Des traiteurs passionnés venant du monde entier offrent une nourriture « faite maison ». Japonais, turc, marocain, espagnol, thaï, italien, belge,…. etc…  et surtout ce qu’on n’a pas l’habitude de manger et boire. En provenance de l’île Maurice, du Brésil, de l’Ethiopie. du Tibet, des Caraïbes…ce marché a plus d’un tour dans son sac. Evidemment un peu cher mais pour la qualité des produits et l’ambiance, cela ne l’est pas du tout. C’est authentique, savoureux. On ne demande pas mieux. Préparez-vous à réveiller vos papilles gustatives et à les éduquer à toutes les cuisines du monde. Et si vous êtes fauché, n’oubliez pas que les yeux savent autant se régaler que l’estomac.

 Le UpMarket se veut être une plateforme pour les créateurs en tout genre qui vendent directement à leurs clients. Si vous cherchez des articles originaux, faits sur mesure et produits par ceux qui vous le vendent, vous frappez à la bonne porte.

One of London’s best kept secrets (Un des secrets les mieux gardés de Londres), What’s On In London
An alternative fashion feast (Une festin de mode alternatif), Evening Standart Magazine
Ce marché n’est pas placé n’importe où. Il est à Brick Lane…. c’est-à-dire « the place to be », le quartier à fort potentiel artistique, le quartier de l’audace. On pourrait s’y rendre uniquement pour le style des gens qu’on y trouve. Les photographes de streetstyle s’en donnent d’ailleurs à coeur joie (cf. photo ci-contre). Les styles sont excentriques (on est à Londres !!!) mais surtout extrêmement stylés, bobos, personnalisés. 
C’est dans la Old Truman Brewery (brewery = brasserie) qu’est le coeur du marché. Ce lieu a toujours soutenu les nouvelles vagues d’artistes et designers. Il contient aussi bien des bureaux, des espaces pour les events ainsi que des entreprises de textile parmi les plus excitantes et créatives de Londres. Les bâtiments autour ont du style, des cours intérieures. On se balade volontiers au soleil (lorsqu’il est au rendez-vous) dans les ruelles comme un piéton insouciant. Rien ne manque à notre bobo londonien, à notre métrosexuel et notre recessionista : des styles uniques, un épicentre de la mode, des produits bio, des articles de mode et surtout des accessoires, de l’artisanat, une atmosphère détendue et posée. 
Un concept intelligent qui définit un nouvel art de vivre et reflète le règne de Londres dans un monde globalisé. Ce marché est tourné vers le futur, se fait le relais de talents divers et d’une nourriture en provenance de la planète entière tout en maintenant une ambiance authentique dans un vieux bâtiment et un quartier avec un certain passé. Ce n’est, par conséquent, en aucun cas artificiel. L’acte de consommation est décomplexé dans la mesure où il est concret : on peut parler aux créateurs à qui on achète ou aux étrangers qui vendent la nourriture de leur pays d’origine. Dans une atmosphère stylisée où la mode est fraîche, les gens sont d’abord des piétons vagabondant, déambulant et profitant de leur journée avant d’être des consommateurs esclaves de leurs désirs conditionnés par les publicités.
Vous l’aurez compris : c’est l’endroit idéal pour un dimanche.
http://sundayupmarket.co.uk (pour retrouver sur le site ce que vous avez vu, allez dans la catégorieWho’s here)
Métro : Liverpool Street ou Aldgate East 
Tous les dimanches de 10h à 17h
….. exporté à Moscou !
    A l’occasion de la nuit des musées (week end du 16 et 17 Mai), Moscou a importé le concept du Sunday Up Market. Forcément moins authentique, plus amateur, ce fut toutefois une réussite et une occasion pour beaucoup de créateurs russes de se faire connaître. Parmi tous les exposants présents, on retiendra d’abord Huskypromo dont la version anglaise du site internet n’est malheureusement pas encore disponible.









Enfin, Ken décerne une mention spéciale aux Candy Wrapper Bags de Nahui Ollin. Originaux mais chers (prix en roubles)… Pour les intéressés, rassurez-vous : le site est en russe mais le nom des produits en anglais. 

De la Camera Bag (env. 40 euros) au Marry Poppins Med (200 euros), tous les prix sont permis ! Pour environ 65 euros, on pourra choisir entre Mini Poppins, Pouchette, Dancing Queen ou encore Coco Medium.


Publicités