Pepsi : fous-moi la paix !


    Les Etats-Unis, c’est le pays conquis par la pub. C’est aussi simple que cela. Il suffit de regarder la programmation d’une chaîne de télévision pour comprendre : les séries de 40 minutes sont programmées sur une heure et un film sur trois heures. Le reste ? De la pub ! Or on l’aura compris (Métrosexuel has been ? ; Fashionista has been), Ken n’apprécie pas du tout la publicité envahissante, agressive et abrutissante. C’est le carburant de la société d’hyperconsommation, qui est en train de changer et se doit de changer. 
    Il faut savoir que tous les supports sont désormais utilisés. Les multinationales accordent peu d’égard à la particularité de l’espace public, à la protection des mineurs et au respect de la vie privée. Les publicités viennent s’immiscer jusque dans l’intimité des individus, sans scrupules. 
      Prenons l’exemple de Pepsi Cola aux Etats-Unis et d’une campagne massive lancée il y a deux ans. 

Coca Cola vs Pepsi : une bataille sans fin
     La publicité explique les premiers succès de Coca Cola (le fondateur de Coca Cola consacrait dès le début 20% du chiffre d’affaires à la pub). Créé dans les années 1880, Coca Cola sera rapidement titillé par celui qui deviendra son grand concurrent pendant le XXe siècle : le Pepsi Cola.
      Pour les non-américains, il est difficile de s’imaginer à quel point la lutte est impitoyable. Une sorte de monopoly géant avec des participants sans scrupules. A coups de campagnes de pub, d’innovations marketing (si Coca pense en premier « global », Pepsi invente le « light »), les deux marques tentent de mettre fin au coude-à-coude. Ken a été choqué de constater que, dans tous les Etats américains traversés, les distributeurs de boissons gazeuses sont recouverts de publicités Coca. 

    Là où les marques vont trop loin – et Coca Cola fut un précurseur – c’est qu’elles envahissent les espaces publics jusqu’aux établissements scolaires. Ainsi, la publicité pour Coca Cola est présente dans les journaux scolaires, sur la chaîne de télévision scolaire Channel One qui équipe la plupart des établissements. Certains petits américains ont le droit chaque année à leur école à un Coke Day. Où sont les limites ? Même un livre de mathématiques a contenu une publicité pour Coca Cola mais l’affaire n’a pas duré. Comment peut-on en arriver là ? C’est la magie de l’argent des ces multinationales. Bombarder des futurs obèses de publicités en échange de financements, subventions, matériels scolaires, etc… Qui veut un gymnase ? Vous n’avez pas d’argent ? Pas de problème ! Un gymnase Coca ou Pepsi ?
       A votre avis, le marché masculin des Ken Métrosexuels, Rétrosexuels et autres caricatures marketing a-t-il été oublié ? Bien sûr que non. La création du Coca Zero vient directement s’adresser aux hommes, pour qui le Coca Light peut paraître trop « féminin ». Autre cible, autre stratégie, autre packaging…. 
      Alors que conclure de ces pratiques ? Les études le montrent : les gens préfèrent le Coca Cola quand ils savent quelle boisson ils choisissent mais s’ils ne le savent pas, ils préfèrent le Pepsi Cola. Autrement dit, le Pepsi est meilleur mais des décennies de publicité agressive arrivent à influencer notre goût. 

Le Saviez-vous ?
– Coca Cola a été le fournisseur officiel des JOs de Berlin en 1936 et demeurera lié au régime nazi (cf. Fanta – abréviation de Fantasiegetränk = boisson fantastique – commercialisée par l’entreprise dans le Troisième Reich pour remplacer le Coca dont les produits ne pouvaient plus être acheminés vers l’Allemagne à cause du blocus).  
– Le Pepsi et le Coca ont des ancêtres. La première version du Coca, inventée en 1885, le French Wine Cola, est une boisson alcoolisée inspirée du Vin Mariani qui mélange un vin de Bordeaux et une feuille de coca.

New York

Times Square, en permanence envahi par Coca Cola ou/et Pepsi Cola.

Los Angeles





Chicago
















On the road
Un gymnase dans le campus de Cornell University (Upstate New York) 
Pour ceux qui ont encore la naïveté de penser qu’un théâtre Pepsi Cola n’existe pas !
Publicités