Quelques Adresses Croustillantes à… Buenos Aires (1)


1 resto : La Cabrera
     En Argentine, avoir un orgasme en mangeant de la viande n’a rien d’extraordinaire. Avec 200 g par jour et par personne en moyenne, les Argentins trônent bien souvent fièrement en haut du podium des plus gros consommateurs de viande au monde. La Cabrera s’impose comme une des meilleures adresses pour qui veut expérimenter le délice des succulentes viandes argentines. Un orgasme se mérite et le lieu étant assez réputé, il faudra probablement s’armer de patience et faire la queue à l’extérieur. Mais une fois à l’intérieur,  une excellente viande et de très bons accompagnements s’offrent à vous.
    
1 café : Tortoni


     Si Buenos Aires semble très européenne, c’est aussi grâce à la culture des cafés, dont l’ambiance est digne de celle qu’on trouverait sur le Vieux Continent (New York étant l’exception qui confirme la règle). 
     Fondé par un français en 1858, le café Tortoni, véritable institution, est le plus ancien et le plus célèbre café d’Argentine. Etape indispensable pour un touriste, ce lieu a vu défiler de grands artistes et hommes politiques (Pena de Tortoni, le célèbre club de discussion par exemple se réunissait au sous-sol). D’ailleurs, il fut nommé Tortoni d’après le café Tortoni de Paris, boulevard des Italiens, où se donnait rendez- vous l’élite parisienne au XIXe siècle. 
    On peut y voir des spectacles de tango tous les soirs dans la salle Alfonsina. Les étages accueillent par ailleurs l’Academia nacional del Tango, un musée et une bibliothèque.


1 glace : Dulce de Leche
    Sous un nom très caliente se cache en fait l’équivalent argentin de la confiture de lait. Le dulce de leche, douceur omniprésente dans la vie des Argentins, se mange et se cuisine de mille manières, devenant un des desserts favoris du pays. 
    L’Argentine ayant été autant colonisée par des espagnols que par des italiens, il ne faudrait pas l’oublier, les spécialités culinaires, pizzas et glaces en tête, rappellent curieusement celles de la Botte. Alors quand la gourmandise sera plus forte, testez la glace au dulce de leche…

1 auberge de jeunesse : Casa Jardí

        Dans le charmant quartier de Palermo Viejo, Casa Jardín est l’auberge de jeunesse comme on rêverait qu’elle soit. Ce lieu a en fait été conçu dans un esprit très différent des  auberges de jeunesse, le genre de lieu dans lequel on aimerait revenir se réfugier régulièrement. Cette confortable pension de famille, au premier étage d’une magnifique demeure centenaire, accueille les vrais routards de passage dans la capitale argentine, les artistes ainsi que des expositions et les voyageurs qui souhaitent se ressourcer dans ce havre de paix et de convivialité. Le personnel, plus que serviable, vous renseignera sur le quartier, ses actualités et son histoire. Enfin, la terrasse vraiment sympathique permet d’organiser des barbecues ou d’écouter ceux qui viennent jouer de la musique à la nuit tombée. Seul point négatif : il n’y a pas de climatisation, que des ventilateurs. Mais c’est un détail… 







Casa Jardin
Charcas 4422
Palermo Viejo






1 lieu culturel englobant : Fundacion Proa

       Depuis son ouverture en 1996, la Fundacion Proa a réussi à devenir un lieu de référence en Amérique du Sud pour l’art contemporain sous toutes ses formes (photographie, installations vidéos, musique électronique, design, architecture,…). Réouvert en 2008 suite à dix-huit mois de travaux de rénovation confiés à une équipe milanaise, le très bel édifice a triplé sa capacité et offre désormais des espaces remarquables. 
     Les expositions temporaires d’excellente qualité ont fait de ce lieu un musée de très bonne réputation au niveau international. On pouvait par exemple découvrir les oeuvres de Marcel Duchamp dès sa réouverture en 2008 ou encore celles de Louise Bourgeois cette année. Ces deux artistes français n’ont jamais été présentés sur le Continent. D’ailleurs, Duchamp et Bourgeois vécurent à Paris et New York mais Duchamp passa aussi neuf mois à Buenos Aires, entre 1918 et 1919. L’exposition a pu ainsi mieux rendre hommage à cette période de la vie de l’artiste. 
      La Fundacion s’inscrit, en outre, dans la dynamique de renouveau du quartier populaire de La Boca. Jouxté au coin très touristique de Caminito et avec une vue sur la rivière et le port, le restaurant / café du dernier étage est idéal pour une pause. 

Fundacion Proa 
Av. Pedro de Mendoza 1929

Mardi au dim. du 11h à 19h
www.proa.org    


Advertisements