Londres se refait une beauté pour les JOs

     Londres se prépare pour les JOs. Comme Ken le précisait dans son article sur Londres face à la crise, la capitale britannique compte bien frapper fort, vendre du rêve et imposer au monde entier sa suprématie. Même si cela se fait au détriment des habitants, de l’écologie et de l’identité urbaine. C’est donc l’heure de petits liftings pour Londres qui doivent la rendre plus attrayante et mieux préparée aux nombreux nouveaux « flux » de l’été prochain. Le quelque peu pathétique London Eye ne suffit pas…
  
Un téléphérique au dessus de la Tamise
      Un téléphérique sur la Tamise à l’Est de Londres permettra de relier en cinq minutes l’O2 Arena de Greeenwich et le centre d’exposition ExCel des « Royal Docks », où se dérouleront les compétitions olympiques.
– 34 cabines à une hauteur de 54 mètres et sur un longueur de 1 100 mètres
– 2 500 passagers transportés par heure (capacité de 30 bus anglais)
– 30 millions d’euros
    Ce téléphérique répond à deux objectifs : premièrement, faciliter les transports pendant les JOs et deuxièmement, proposer une vraie alternative aux habitants des quartiers Est de Londres. En effet, les possibilités actuelles pour traverser la Tamise sont assez réduites. Cela permettra aux piétons et cyclistes d’avoir un moyen rapide et pas trop cher (à condition d’avoir l’Oyster Card) de traverser le fleuve. Enfin, c’est une manière de donner des vues sur la « skyline » de Londres ou plutôt son centre si emblématique.
       Comme on est à Londres, ce sont principalement des fonds privés qui financeront : en l’occurrence, la compagnie aérienne Emirates. La ligne s’appelera EMIRATES AIR LINE. Elle raccordera deux stations de métro, elles-même sponsorisées par la compagnie : Emirate Greenwich Peninsula et Emirates Royal Docks… 
—- Pour info, le fameux London Eye a été aussi sponsorisé mais son nom a changé depuis que les sponsors ont changé aussi. Il s’appelait British Airways London Eye et s’appelle désormais le EDF Energy London Eye !

Une promenade au bord de la Tamise 

    D’autre part, la Tamise sera aussi mise en valeur avec la création d’un parc flottant sur la rive nord, le London River Park, entre Blackfriars Bridge et la Tour de Londres. Il est vrai que le fleuve londonien ne ressemble à rien. Il est large, bas, traversé par peu de ponts et bordé par une architecture peu généreuse. Une passerelle sur plus d’un kilomètre, une sorte de ponton flottant, sera donc installée pour assurer une attraction étonnante au bord de l’eau.
Huit pavillons à thème sont actuellement en discussion.  Outre des espace verts, plusieurs restaurants, une piscine en plein air, on comptera sûrement un cinéma, une salle de concerts, un parc écologique et un musée. Cette promenade permettra surtout de faire le lien entre plusieurs monuments célèbres. Les estimations prévoient qu’environ 10 millions de visiteurs arpenteront pendant les JOs ce parc flottant.
Advertisements