Do you speak SINGLISH ?


…. yes, CANNN, very easy-lah !!!
    On compte pas moins de quatre langues officielles à Singapour : le malais, le tamoul, l’anglais et le mandarin. Figurez-vous que dans les métros, très modernes et très aseptisés, la voix robotique s’exprime dans les quatre langues. C’est pas beau l’utopie du communautarisme ? Toutefois, « LA » langue de Singapour reste quand même le SINGLAIS.. Explication et cours débutant…*
* Conseil aux fainéants : parlez anglais avec un accent chinois, l’illusion fera l’affaire.
     L’anglais est imposé aux élèves comme langue de travail. Dans la rue, la langue de la Reine n’est pas reconnaissable au premier abord. Pourtant, ce n’est pas chinois mais bien anglais que la plupart des Singapouriens parlent. Ou plutôt le singlais – « singlish » – un anglais à la syntaxe et la grammaire appauvries et qui s’est nourri des expressions d’autres langues parlés sur l’île. De quoi décomplexer les occidentaux qui auraient peur de ne pas respecter les règles de la langue de Shakespeare. Mais de quoi perturber Ken, qui se croyait en terre occidentale et découvre bien vite que rien n’est si simple.

Cours débutant pour parler singlish à Singapour 
   L’anglais est une langue qui s’est beaucoup simplifiée et a pu ainsi s’imposer comme langue de communication dans le monde entier. Les cas ont peu à peu disparu, la conjugaison est devenue un jeu d’enfant, etc…  Néanmoins, à Singapour, il va falloir encore simplifier. Soyez rudimentaire, basique, au risque de paraître « bête ». Les formalismes ? A prescrire à tout prix. La politesse ? Ne pas s’embarrasser avec. L’élégance de la phrase ? Aucune importance.
  Le verbe « be » par exemple est en général supprimé. Pour former une interrogation, pas d’inversion sujet / verbe ou d’auxiliaire… la phrase se terminera simplement par « or not ?« : Want or not ? Can or can not ?  Le verbe « can » s’utilise deux fois de suite. D’ailleurs, « can » marque aussi une réponse affirmative à une question. D’autre part, l’emploi du passé est optionnel. Pourquoi se compliquer la vie ?
Mini-dico 
Singlish = English
Can can = Yes, definitely
Want to rain, want to rain, never rain = It looked like it was going to rain, but it didn’t
Why you always like that one ? = Why do you always react in such a way ?
Got problem is it ? ou Got problem ah ? = Do you have a problem ?
Don’t play play = Don’t fool around
Again ? = Can you repeat please ?
My England not powderful ! = My English is not good !

Le « lah » crucial
De petites interjections sont couramment utilisées. Il y a l’incontournable « lah ». Placé à la fin d’une phrase, on croirait pouvoir le mettre à toutes les sauces.
Ok lah !… Don’t do like this lah !… Eat lah !… Go home lah !…
Pour accentuer le propos, on peut placer « one » à la fin de la phrase.

An essential guide, lah ! 


Une richesse ou un handicap ? 
    Depuis l’indépendance de 1965 et le départ des britanniques, l’environnement a changé et l’anglais parlé à Singapour aussi. A tel point que le « singlish » est vu comme un handicap pour le rayonnement économique mondial de l’île. En 2000, le gouvernement a lancé le « Speak Good English Movement » pour inciter les habitants à parler grammaticalement correct et qui soit compris par tous. Pourtant, cette langue reste une marque de l’identité culturelle des Singapouriens et les campagnes de communication n’y pourront pas grand chose.
Advertisements