Mode dépolluante


      Etre à la pointe de la mode et purifier l’atmosphère est désormais possible…. avec des vêtements dépolluants. On doit cette dernière innovation dans le domaine de la mode éthique à des étudiants en stylisme du London College of Fashion
     Un programme de recherche de l’université de Sheffield, baptisé Catalyting clothing a inventé des textures de tissus qui neutralisent, sous l’action du soleil qui sert de catalyseur, les oxydes d’azotes (NOX), principales pollutions qu’émettent les automobiles. Pour obtenir des vêtements catalytiques, les chercheurs ont appliqué une nanotechnologie déjà existante – les photocatalyseurs – à l’industrie textile. 

      Parce qu’éthique ne veut pas nécessairement dire non esthétique, l’université s’est associée, pour le premier prototype (une robe), à la branche verte du London College of Fashion, le Centre pour le stylisme durable. Si cette technologie avait déjà été employée sur des façades d’immeubles ou des vitrines, elle se révèle bien plus efficace sur des objets en mouvement.
      La promotion a déjà commencé avec une vidéo dans laquelle le mannequin Erin O’Connor expose la première robe « purifiante », née d’une coopération entre un professeur styliste et un professeur en chimie. Ce premier essai, techniquement concluant, espère bien ravir les professionnels du textile. D’ailleurs, la marque écologique de détergents Ecover s’est déjà montrée intéressée. Les vêtements pourraient être en effet imprégnées, à chaque lavage, de particules dépolluantes. Ce projet devrait être testé par des consommateurs mi-2012.
       Si l’idée semble brillante, il faudrait qu’une majorité de consommateurs applique le principe pour que l’effet sur l’environnement s’en fasse ressentir. Surtout dans une ville très polluée comme Londres. Il faudrait aussi qu’il y pleuve moins souvent….
Publicités