Un premier Startup Store à New York


     C’est une mini-révolution dans la vente. Le succès des pop-up stores dans les mégalo-métropoles avait été le premier indice que consommer ne se faisait plus comme avant. Nos métrosexuels et recessionstas veulent de nouvelles expériences, de l’interactivité et donner une nouvelle couleur à l’acte d’achat. Ils réagissent au buzz et à l’exclusivité qu’on leur propose.
     Rachel Shechtman, entrepreneuse et consultante pendant 9 ans pour des start-ups new yorkaises vient d’ouvrir en Décembre, à Chelsea, juste à coté de la High Line, un magasin d’un nouveau genre : un Startup Store. Ouvert d’abord en beta, elle a gardé le nom secret jusqu’à l’ouverture officielle début Février donc tout le monde l’appelait le Startup Store.
    Le concept ? Présenter de manière éphémère (une nouvelle exposition toutes les quatre à six semaines) les six des plus prometteuses start-ups new-yorkaises spécialisées dans l’e-commerce, en exposant leurs meilleurs produits. A chaque nouvelle exposition, l’espace sera repensé, transformé avec des nouvelles marques, le design réinventé. Il faut proposer à chaque fois une expérience vraiment différente. A mi-chemin donc entre une galerie d’art et un pop-up store.
     Depuis le début du mois, le magasin est désormais officiellement appelé STORY et présente sa deuxième exposition LOVE. Le nom ne doit rien au hasard. Ce qui fait la force du lieu, c’est bien le désir de raconter une histoire, à chaque fois une nouvelle histoire, de proposer une « aventure » et de s’inscrire dans la tradition du storytelling.
       Même avec le web, l’importance de se déplacer physiquement et de trouver un environnement qui cumule contenu, communauté et commerce, n’est pas négligeable. Le but est de créer un lien entre le off et le online et d’apporter ce que le web ne permet pas.
« Changes like a gallery. Sells like a store. »
« It’s storytelling through merchandising. » 

La fondatrice Rachel Schechtman

      La fondatrice est persuadée que le futur de la vente ne sera pas uniquement tournée vers la simple consommation mais plus sur le contenu et la communauté. Elle assure que la vente au détail reste une frontière inexploitée pour l’industrie publicitaire. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle demande aux sociétés de sponsoriser ses expositions, entre 50 000 et 150 000 dollars (prix d’un panneau d’affichage à Manhattan), comme on le ferait pour des expositions dans les musées. Avant même de vérifier sur le long terme la rentabilité de son concept, Rachel Schechtman a prévu 5 nouvelles ouvertures dans les trois prochaines années…  Londres est définitivement sur la liste !!!




STORY (Startup Store)

144 10th Ave. and 19th St.
Advertisements