LidoLine ou comment aller bosser à Londres en nageant

      La nouvelle manière éco-friendly de se déplacer ? Oubliez la marche et le vélo… la nage et la glisse dans les canaux pourrait bien s’imposer comme la nouvelle tendance à Londres !

     Regent’s Canal, dont Ken parlait dans ses premières adresses croustillantes, a perdu toute fonction, comme beaucoup d’infrastructures de l’époque industrielle. Utilisés comme itinéraires fonctionnels, les canaux londoniens, construits il y a presque deux siècles, sont devenus purement récréatifs. Le cabinet d’architectes Y/N Studio propose de leur redonner une fonction et de leur rendre leurs heures de gloire.

     Les designers ont donc imaginé la LidoLine. Elle prendrait la forme d’un «bassin» propre, inséré dans le canal. Les londoniens et les touristes pourraient nager en toute sécurité aux côtés des bateaux car séparés par une membrane à trois couches qui filtrent l’eau. Ce système de filtre est en train d’être mis au point par +Pool, un projet financé par Kickstarter qui vise à créer une piscine au milieu de l’Hudson River à New York.

    Des stations clés au fur et à mesure du parcours offriraient des vestiaires et des casiers, tandis qu’un bassin central pourrait accueillir une zone grande piscine extérieure entourée de terrasses ensoleillées. En hiver par contre, plusieurs voies pourraient être congelées et transformées en un parcours de patin à glace.

      La High Line new yorkaise a initié une véritable renaissance en urbanisme. De nombreuses villes essaient de créer un effet « high line », tandis que New York en veut une deuxième avec la Low LineAlors que beaucoup de mégalo-métropoles cherchent à multiplier leurs espaces verts pour se regénérer, Londres n’a pas besoin de plus de vert. Les espaces verts et les espaces ouverts représentent déjà 38% de la capitale. Londres a plutôt besoin d’améliorer son réseau de transport. Ce nouveau réseau pour Londres permettraient aussi aux sponsors d’organiser des événements le long du canal grâce à des quais flottants et un amphithéâtre. Un peu à la manière de ce que Paris va inaugurer en 2013 avec les quais de Seine interdits aux voitures et dédiés aux loisirsCertaines stations pourraient, par exemple, être utilisées comme des cinémas en plein air le soir.

      Ce projet met bien en évidence le fait que toutes les mégalo-métropoles, malgré leur densité actuelle, disposent d’espaces disponibles, à réhabiliter. Ainsi, Paris dispose de 285 km de tunnels souterrains inutilisés. La ville s’est d’ailleurs lancée dans plusieurs chantiers et connaît actuellement un véritable renouveau architectural et urbain. A Londres, on imagine un aéroport flottant sur la Tamise et le projet de la LidoLine, bien qu’encore hypothétique, pourrait bien faire de la nage une alternative viable aux autres modes doux de transport.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Advertisements